Nouvel An chinois : trois choses à attendre de l'année du singe de feu

Fêtée un peu partout dans le monde par les communautés chinoises, cette nouvelle année démarre mardi 9 février.

Le Nouvel An chinois célébré à Kolkata en Inde, le 8 février 2016, avec les danses du dragon.
Le Nouvel An chinois célébré à Kolkata en Inde, le 8 février 2016, avec les danses du dragon. (DEBAJYOTI CHAKRABORTY / NURPHOTO)

Mis à jour le , publié le

Adieu, la chèvre de bois ! L'animal placide cède la place, dans le calendrier chinois, au turbulent singe de feu. La nouvelle année démarre sous ce signe à partir du mardi 9 février 2016.  Qu'attendre des douze mois à venir ? A en croire les exégètes, 2016 s'annonce au moins aussi agitée que 2015. Voici les trois tendances marquantes de l'année du singe de feu, selon les spécialistes :

Des événements dramatiques

Pour la première fois depuis soixante ans, le primate est associé au feu. Ce qui forme un mélange détonant, selon Alion Yeo, maître feng shui réputé de Hong Kong, cité par l'AFP. "Lorsque les deux éléments (singe et feu) sont associés, on a une température extrêmement élevée. On doit s'attendre à de nombreuses disputes, à la maladie. On peut même assimiler le métal et le feu aux missiles, aux balles ou aux fusées".

Ce "singe de feu" peut donner une tournure dramatique aux événements à venir. La précédente "année de singe de feu", en 1956, avait été marquée notamment par la crise de Suez (la France et le Royaume-Uni avaient débarqué en Egypte lors de la nationalisation du canal, avant que les Etats-Unis et l'URSS ne leur demandent fermement de se retirer). 

Une année volatile pour les marchés financiers

CLSA, l'une des principales maisons de courtage d'Asie, prédit, elle, une année "volatile" pour les marchés financiers. "Il y aura beaucoup de hauts et de bas. Le singe est une créature rusée et insaisissable", analyse-t-elle dans son baromètre "feng shui" annuel, avec un brin d'ironie. 

Les investisseurs sont prévenus : février et août seront les mois les plus rudes puisqu'ils entrent alors en collision avec la divinité tutélaire de l'année, dite "Tai Sui", selon le cycle traditionnel chinois de 60 ans.

Les femmes sur le devant de la scène

Les femmes devraient tirer leur épingle du jeu car elles "sont compatibles avec le feu. Elles en tireront de la puissance et pourront passer sur le devant de la scène". Citée par l'AFP, l'astrologue Thierry Chow en veut pour preuve l'élection, en janvier, de Tsai Ing-Weng, première femme présidente de l'histoire de Taïwan. Plus significatif encore : cette femme politique, qui prendra les rênes du pouvoir en mai, est née en 1956, autre année du singe de feu. 

Les voyants chinois prédisent donc aux Etats-Unis la victoire de Hillary Clinton, et la défaite de ses opposants masculins républicains, à commencer par Donald Trump. Plus joliment dit,  par un maître feng shui de Hong Kong, Alion Yeo : "Pour les Etats-Unis, la prédiction, c'est que le soleil sera avalé par la lune (...). Le soleil représente les hommes et la lune, les femmes. Un soleil qui est mangé par la lune, cela signifie que la femme va dominer et gagner."