Corée du Nord / États-Unis : jusqu'où ira l'escalade?

Les États-Unis durcissent le ton face aux programmes balistique et nucléaire de Pyongyang. Le président américain Donald Trump a en effet conseillé ce lundi 17 avril au dirigeant nord-coréen Kim Jong-un de "bien se tenir".

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Y a-t-il un risque de guerre ou de frappes de la part des États-Unis? Pour Étienne Leenhardt, "Il s'agit d'une hypothèse qu'aucun expert de la Corée du Nord ne se risque aujourd'hui à exclure totalement", explique le journaliste de France 2. "La possibilité de frappes militaires directes contre la Corée du Nord est clairement sur la table, mais elle ne serait pas la solution privilégiée pour l'instant, notamment à cause des risques d'une réponse militaire nord-coréenne contre les pays voisins, à l'instar de la Corée du Sud ou du Japon." 

La Chine, troisième acteur majeur du dossier nord-coréen

"Donald Trump suit pour l'instant ce conseil, et s'est tourné vers le troisième acteur majeur de ce dossier : la Chine", poursuit le journaliste. Elle soutient économiquement le régime de Kim Jong-un. Ainsi, Donald Trump demande à l'empire du Milieu de convaincre la Corée de reprendre une forme de négociation. "Mais que se passera-t-il si Kim Jong-un ordonne, comme on lui en prête l'intention, un nouvel essai nucléaire sous-terrain dans les semaines qui viennent ?", interroge le journaliste. Les paroles va-t-en-guerre des Américains ces derniers jours ont fait monter les enchères. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump, le 6 avril 2017, à West Palm Beach (Floride). 
Donald Trump, le 6 avril 2017, à West Palm Beach (Floride).  (JIM WATSON / AFP)