Chine : les aveux forcés des dignitaires du régime

En Chine, les diginitaires du régime sont invités à confesseur leurs fautes en public pour donner l'exemple de la lutte contre la corruption. Une initiative qui donne lieu à des scènes dignes des meilleures télé-réalité.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Ministre qui pleure, préfet qui passe aux aveux ou interview derrière les barreaux d'un fonctionnaire, c'est la nouvelle série qui tient la Chine en haleine. Et tout cela n'a rien de factice. Toujours sur la route est un grand déballage de huit documentaires sur la vie de pacha de mandarins, tous condamnés pour corruption.

Expier ses fautes

"Moi j'avais envie de vivre comme les riches hommes d'affaires. Ils ont de très grandes maisons, de belles voitures et des jets privés" confesse ainsi cet ancien gouverneur de la province de Yunnan. Dessous-de-table, soirées arrosées, jeux d'argent, tout ce qui ne devrait pas ressembler à la vie d'un serviteur du parti communiste est exposé de façon parfois étonnante avec reconstitution et témoignages à l'appui. Le concept est suivi dans le pays par 40 millions de téléspectateurs.

Le JT
Les autres sujets du JT