Chine : la police va tester une voiture qui identifie les visages des passants

Le site spécialisé Numerama rapporte, lundi, qu'une université chinoise développe cet équipement de reconnaissance faciale qui sera testé dès le mois de juin.

Une voiture de police à Shanghai (Chine), le 1er septembre 2015.
Une voiture de police à Shanghai (Chine), le 1er septembre 2015. (JENS KALAENE / DPA / AFP)

Mis à jour le , publié le

Souriez, vous êtes scanné. Numerama rapporte, lundi 28 mars, qu'une université chinoise développe une voiture de police équipée d'un dispositif capable de reconnaître de façon automatique les visages des individus qu'elle croise. 

Ces informations émanent de l'agence de presse chinoise Xinhua (en anglais) qui précise que cette voiture sera testée dès le mois de juin dans la province de Zhejiang, dans l'est de la Chine.

Elle détecte tous les visages dans un rayon de 60 mètres

Concrètement, des caméras seront installées sur le véhicule. Elles capteront l'ensemble des visages dans un rayon de 60 mètres et ce, jusqu'à une vitesse de 120 km/h. Les images seront directement comparées avec une base de données de la police. Une alerte sera immédiatement émise si une personne détectée par les caméras est recherchée par les services d'ordre. Numerama rappelle que ce système de reconnaissance faciale est semblable à celui que Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, envisage de mettre en place dans les aéroports en France.

Outre les visages, les caméras seront capables de lire les plaques d'immatriculation des véhicules croisés.