Ai Weiwei, l'artiste dissident chinois qui s'expose à Paris

L'artiste a toujours défié le régime de Pékin. France 2 se penche sur les grands moments de la carrière de ce plasticien provocateur et opposant historique.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

C'est l'artiste le plus turbulent du monde et le plus inquiétant. C'est aussi le plus à la mode. A 58 ans, il est plasticien, dissident et mégalo. Mais en quoi Ai Weiwei est-il subversif ? France 2 se pose la question.

 En 1989, il se met en grève de la faim lors des événements de la place Tian'anmen en solidarité avec les étudiants. En 1994, il prend en photo une jeune fille qui soulève sa jupe devant le portrait de Mao. En 1995, il brise une antiquité, symbole de la Chine traditionnelle, pour dénoncer le régime qui a effacé l'histoire de son pays. Provocateur dans l'âme, Ai Weiwei est arrêté au printemps 2011. Il est incarcéré et battu.

Un poète politique

Aujourd'hui, il a quitté la Chine et s'expose dans le magasin et en vitrines du Bon Marché Rive Gauche, à Paris. Ses sculptures en bambou et papier de soie semblent apaisantes. Mais malicieusement, Ai Weiwei a caché dans ses œuvres de nombreux éléments de son passé de détenu dans un régime autoritaire. "C'est un poète", analyse Frédéric Bodenes, directeur artistique du Bon Marché. Même si dans son œuvre, la politique rejoint souvent la poésie.

L'artiste et dissident chinois, Ai Weiwei, le 16 septembre 2015 à Londres (Royaume-Uni).
L'artiste et dissident chinois, Ai Weiwei, le 16 septembre 2015 à Londres (Royaume-Uni). (ALASTAIR GRANT/AP/SIPA / AP)