Acier : les professionnels dénoncent la concurrence déloyale chinoise

La Chine inonde actuellement le marché mondial en vendant son acier à des prix cassés.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Les salariés, les patrons et les gouvernements européens ont défilé côte à côte ce 15 février à Bruxelles (Belgique) contre la concurrence déloyale chinoise dans l'acier. Le géant asiatique inonde l'Europe de ses surplus à prix cassé. "Aujourd'hui on ne peut plus lutter parce que l'acier qu'on produit est en concurrence avec l'acier chinois qui est dumpé par l'État chinois", explique Jacques Rapp, salarié.

50% de la production mondiale

La Chine produit aujourd'hui 66 millions de tonnes d'acier par mois c'est 50% de la production mondiale. Et c'est surtout bien plus qu'elle n'en consomme. La Chine inonde donc le marché mondial en vendant à peine au prix des matières premières, 392 euros la tonne. Et les taxes imposées par Bruxelles n'y changent rien. Les importations d'acier chinois ont grimpé de 25% en un an. Et la situation risque d'empirer si, comme prévu, l'Europe se prive de ses derniers garde-fous en reconnaissant la Chine comme une économie de marché. Les 5 000 manifestants espèrent que l'Europe les a entendus et qu'elle ne les laissera pas seuls.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les drapeaux devant le Conseil Européen à Bruxelles le 15 mai 2015.
Les drapeaux devant le Conseil Européen à Bruxelles le 15 mai 2015. (DANIEL KALKER / DPA)