Centrafrique : "Les militaires français donnent des paquets de ration aux enfants et ils les violent"

France Info a recueilli des témoignages à Bangui, où des soldats français sont accusés d'avoir abusé d'enfants dans un camp de déplacés.

Un soldat français de l'opération Sangaris à Boali, au nord de Bangui (Centrafrique), le 19 janvier 2014.
Un soldat français de l'opération Sangaris à Boali, au nord de Bangui (Centrafrique), le 19 janvier 2014. (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Bien sûr qu'on était au courant", témoigne une habitante de Bangui (Centrafrique) au micro de France Info, jeudi 30 avril. Au lendemain des révélations du Guardian sur des militaires accusés de viols en Centrafrique, un journaliste de la station a recueilli des témoignages dans la capitale du pays.

"Ils étaient trois sur une fille de 16 ans"

Ces nouveaux récits corroborent le rapport confidentiel de l'ONU relayé par le journal britannique. Une femme raconte : "Quand les enfants viennent comme ça demander un peu à manger aux Français, aux Géorgiens, ils répondent : 'Il faut que tu me suces d'abord'."  

Un autre homme assure aussi qu'il a été témoin de violences sexuelles de la part de soldats sur des mineurs. "C'était la nuit, les militaires français donnent des paquets de ration aux enfants et ils les violent. Et les militaires géorgiens, ils étaient trois sur une fille de 16 ans à l'entrée de l'aéroport", explique-t-il.