François Hollande a déclaré jeudi 21 février que les autorités françaises étaient actuellement "en pleine coopération" avec le Nigeria et le Cameroun pour tenter de localiser les sept Français pris en otage dans le nord du Cameroun. Ils seraient retenus "sans doute en deux groupes", selon le président français.

"Nous sommes en pleine coopération avec les autorités nigérianes et camerounaises pour localiser l'endroit où seraient retenus nos ressortissants", a-t-il dit devant la presse lors d'un déplacement à l'université de la Sorbonne à Paris. Il a insisté sur le fait que la priorité était "d'abord d'identifier la place exacte où ils seraient retenus, sans doute en deux groupes", avant d'envisager de "les faire libérer dans les meilleures conditions".

D'après une source militaire nigériane citée par Reuters, l'armée a localisé les otages et leurs ravisseurs et les a encerclés.

Le président français, François Hollande, le 20 février à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).
Le président français, François Hollande, le 20 février à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)