Enquête : les trafics de faux médicaments

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 31/05/2013Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

De plus en plus de sites sur Internet proposent des médicaments frauduleux à la vente. Au Havre, les Douanes ont saisi plus d'un million de faux sachets d'aspirine. A qui étaient-ils destinés.

La marchandise était bien camouflée. Dans ce conteneur, des montagnes de carton de thé. Derrière, cache au fond, de faux cachets d'aspirine. Les douaniers du Havre en ont saisi A l'intérieur, aucun médicament, juste du sucre.

Les 80 premiers cartons, sont entièrement composes de thé. Derrière on a 200 cartons avec de l'aspirine contrefaite. Toutes les mentions sur les paquets parfaitement imitees en Français. C'est destiné à un public froncophone, sans doute Afrique. Une petite partie pour l'Espagne et peut être le sud de la France.

Ces contrefaçons sortent d'usines chinoises ou indiennes. Elles transitent par la France où les saisies de faux médicaments explosent : 45% en un an. Le vecteur c'est internet. La toile est devenue la plus grande pharmacie du monde. Un phénomène qui inquiète les autorités. A l'agence de sécurité du médicament on surveille de près ces sites. illégaux, souvent basés à l'étranger, ils contournent le réseau des pharmacies.

Vous dire les contenus dans ces produits est impossible. Sauf à les tester, ce que nous faisons régulièrement. Dans 60% des cas, ils ne contiennent pas les principes actifs.

Pour lutter contre ce traffic, les fabricants s'organisent. A Tours, depuis 5 ans, ce laboratoire français analyse des boîtes du monde entier. Comme ces antibiotiques achetés dans une pharmacie au Cameroun. Première étape, l'emballage.

En ragardant de près, on voit des différences. La lettre C, il y a un espace avec le T. On a des contrefaçons qui sont difficilement detectables.

Le contenu est ensuite analysé. Résultat, aucun principe actif. Il s'agit bien d'une contrefaçon. Parfois ces pilules contiennent des substances dangereuses. Des choses qui n'ont rien à voir avec le médicament et qui peuvent être toxiques.

En France, les fabricants ont renforté leur sécurité grâce à ce flash code qui permet de tracer le médicament. Un système qui sera obligatoire dans toute l'Europe en 2020.

Jour de vote pour le premier tour de la primaire de l'UMP à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==