Virus Zika : le Brésil sur le pied de guerre avant les JO

La mobilisation est générale en Amérique du Sud contre Zika. Le virus est à l'origine de malformations chez les nouveau-nés. Le Brésil, qui accueille les JO en août, est le pays le plus touché. Le pays est sur le pied de guerre.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

 

C'est tout un pays mobilisé contre le virus Zika. Dans les rues de Rio de Janeiro, l'heure est à la prévention. 220 000 militaires ont été déployés pour distribuer des tracts et expliquer à la population comment venir à bout de ce moustique, devenu l'ennemi public numéro un au Brésil. Autre mission de l'armée : faire du porte-à-porte, inspecter les maisons, vérifier les points d'eau puis éliminer l'eau stagnante comme celle de spots de fleurs. Car c'est chez les particuliers que les moustiques prolifèrent.

Trois morts au Brésil

Le virus Zika se transmet par la piqûre d'un moustique infecté. De la fièvre, des maux de tête, les symptômes sont semblables à ceux d'une grippe. Aucun traitement n'existe et les femmes enceintes sont les plus vulnérables, car une infection peut entraîner de graves anomalies chez le foetus au niveau du développement cérébral. Avec trois décès et 1,5 million de cas recensés, le Brésil est le pays le plus touché. Trois à quatre millions de cas sont attendus sur le continent américain en 2016, mais les autorités brésiliennes se veulent rassurantes, car selon elle, l'épidémie de Zika ne compromet pas l'organisation des JO de Rio prévus en août prochain.

Le JT
Les autres sujets du JT