Brésil : accusé de corruption, le président Temer refuse de démissionner

Les pressions pour qu'il renonce se multiplient, mais le président brésilien Michel Temer, empêtré dans des affaires de corruption, refuse de démissionner.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Scènes de guérilla urbaine à Rio de Janeiro (Brésil). Jets de fumigènes et incendies au beau milieu de la rue. La confusion est totale. Dans la panique, certains sont même blessés. Ces milliers de manifestants sont dans la rue pour protester contre l'actuel président du pays, Michel Temer.

Selon des enregistrements audio, révélés par un journal local, Michel Temer aurait acheté le silence du président de la Chambre des députés, lui-même impliqué dans l'immense scandale de corruption Petrobras et actuellement incarcéré.

Une enquête est ouverte

Les appels à sa démission se multiplient, mais Michel Temer est ferme. "Je ne renoncerai pas. À aucun moment, je n'ai autorisé que l'on paye quiconque pour garder le silence", déclare le président du Brésil. Ce jeudi 18 mai, la Cour suprême brésilienne a ouvert une enquête contre le président Michel Temer.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président brésilien, Michel Temer, participe à une cérémonie, le 9 mars 2017, à Brasilia (Brésil). 
Le président brésilien, Michel Temer, participe à une cérémonie, le 9 mars 2017, à Brasilia (Brésil).  (DIDA SAMPAIO / ESTADAO CONTEUDO / AFP)