Baraka City : l'humanitaire Moussa Tchantchuing, détenu au Bangladesh, est libre

Moussa Tchantchuing, membre de l'association islamique Baraka City, a bénéficié d'une libération conditionnelle après deux mois d'incarcération au Bangladesh.

(L'humanitaire avait été arrêté le 22 décembre au Bangladesh, où il visitait des camps de réfugiés Rohingyas, une minorité musulmane venue de Birmanie © Capture d'écran compte Twitter Baraka City)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Moussa Ibn Yacoub", ou Moussa Tchantchuing, finalement pu bénéficier d'une libération conditionnelle. Ce membre de l'association islamique Baraka City était incarcéré depuis deux mois au Bangladesh. Le Quai d'Orsay, qui dit suivre le dossier avec attention, a précisé mardi après-midi à France Info que le Français a, pour l'instant, interdiction de sortir du territoire.

 

 

L'activiste était emprisonné depuis le 19 décembre. Selon l'association, Moussa Tchantchuing avait été arrêté pour être intervenu "de manière non officielle" car son nom d'usage ne correspondait pas à celui inscrit sur son passeport.

Placé sous contrôle judiciaire, il ne peut pas quitter le territoire

"Il est très soulagé d’enfin sortir ! Il est tout de même en détention depuis le 22 décembre dernier. Cette décision avait été obtenue la semaine dernière, mais celle-ci n’a été entérinée qu’aujourd’hui. Il y a un contrôle judiciaire qui va être mis en place, dont nous ne connaissons pas les modalités. Il ne peut pas pour l’instant quitter le territoire" , a expliqué à France info son avocat Me Samim Bolaky. 

 

"Pour l'instant, il ne peut pas quitter le territoire" - L'avocat de Moussa
--'--
--'--

Au moment de son arrestation, le militant était au Bangladesh pour venir en aide à une minorité musulmane, les Rohingyas persécutés dans ce pays. Une pétition pour réclamer sa liberté avait été lancée sur Internet.