Barack Obama promet que justice sera faite après l'attaque de Benghazi

Le président Barack condamne très fermement l'attaque qui a coûté la vie à Benghazi à l'ambassadeur des États-Unis en Libye et à trois autres membres de la mission diplomatique américaine. A l'origine de ces troubles, un film insultant pour l'Islam, signé par un israélo-américain.

(Jason Reed Reuters)
Radio France

Mis à jour le
publié le

Dans une déclaration à
la Maison Blanche aux côtés de la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, le président
américain a promis que "justice serait faite" après l'attaque de Benghazi.
"Ne vous y trompez pas : nous allons travailler avec le gouvernement
libyen pour traîner devant la justice les assassins qui ont tué les
nôtres"
, déclare-t-il.

Barack Obama ajoute que
le drame ne nuirait pas aux relations entre Washington et le nouveau
gouvernement libyen. "L'amitié
entre la Libye et les Etats-Unis ne sera pas une victime de plus de cet
attentat"
, a assuré Hillary Clinton. Les
autorités libyennes ont présenté leurs excuses aux Etats-Unis dans
l'après-midi.

Indignation à travers le
monde

De Tripoli à
Washington, en passant par Paris, tout le monde condamne l'attentat.

Laurent Fabius,
ministre des Affaires Étrangères, parle d' "actions inqualifiables" .
Il était l'invité de Questions d'Info sur la chaine parlementaire, avec l'AFP,
le Monde, et France Info.

Abdou Hamoud,
ambassadeur de Libye en France déplore lui aussi la situation. Il répond à Mireille
Lemaresquier.