Attentats de Paris : cinq hommes arrêtés à Bruxelles dont Salah Abdeslam

Salah Abdeslam et quatre autres personnes ont été arrêtés ce vendredi après-midi à Bruxelles, en Belgique. Revivez le film des événements ici.

(Trois personnes, dont Salah Abdeslam, ont été interpellées ce vendredi à Molenbeek © MaxPPP)
Radio France

Mis à jour le
publié le

22H45 : Sur France Info, l a bourgmestre de Molenbeek, Françoise Shepmans, n'est pas étonnée que Salah Abdeslam ait trouvé refuge dans sa commune pour échapper à la traque dont il était l'objet : "Il y avait un réseau sur Molenbeek. Ce réseau avait des connexions. Salah Abdeslam n'ayant pas quitté la Belgique, il était logique qu'il ait gardé des contacts sur Bruxelles et sur Molenbeek" , explique Françoise Shepmans.  

22H15 :  L'arrestation à Bruxelles de Salah Abdeslam après quatre mois de cavale démontre à quel point les djihadistes bénéficient dans la capitale belge d'une organisation structurée, selon Pierre Martinet, ancien agent de la DGSE. Sur France Info, il raconte : "Ils se comportent comme les services qui vivent clandestinement : ils ont des maisons sûres, des personnes capables de les déplacer d'un point A à un point B, ils ont des logisticiens, des artificiers. Il serait temps d'arrêter de les sous-estimer".   Bruxelles est donc, pour l'ex-agent secret, "la base arrière", "logistique, tactique, technique", des terroristes.  

21h50 : L'Elysée annonce que le conseil de Défense se tiendra demain à 10h. 

21h44  : La réaction du ministre de l'Intérieur belge. 

21h33 :  Lors d'une conférence de presse, le parquet fédéral belge a annoncé que cinq personnes au total avaient été arrêtées lors des opérations à Bruxelles. Parmi ces cinq personnes, Salah Abdeslam.

21h13 : Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, précise que, malgré la fin de cavale de Salah Abdeslam ce vendredi, "la menace reste élevée". 

21h10 : 

21h05: 

20h51  : François Hollande a confirmé que l'intervention à Molenbeek, qui a abouti a l'arrestation de Salah Abdeslam, était "terminée".

20h50  : Il pourrait y avoir d'autres arrestations, dit François Hollande. 

20h47  : François Hollande annonce une réunion du Conseil de défense "dès demain matin " à l'Elysée

20h43  : François Hollande annonce que les autorités judiciaires françaises vont rapidement formuler une demande d'extradition de Salah Abdeslam

20h42  : "La coopération entre la France et la Belgique a été intense (...) même si ça a été long " (Hollande)

20h40  : François Hollande s'exprime en conférence de presse. "Je pense aux familles qui attendaient cette arrestation. Je veux féliciter le gouvernement belge. "

20h33  : De Molenbeek à Molenbeek. Salah Abdeslam vivait dans cette commune de Bruxelles avant les attentats de Paris. Et c'est là qu'il a été arrêté ce vendredi. A lire : Expliquez-nous ... Molenbeek

20h31  : 

20h20  : 

20h16  : L'arrestation de Salah Abdeslam est "une grande satisfaction " pour l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. "Félicitations à la police belge, qui a été beaucoup critiquée, injustement, puisque finalement, ils ont réussi à le trouver. "

20h03  : Après l'arrestation de Salah Abdeslam, Stéphane Gicquel, secrétaire général de la Fenvac, la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs, dit sur France Info sa crainte que le terroriste présumé se suicide en détention. "N'oublions pas que l'auteur de l'attentat Saint-Quentin Fallavier s'est suicidé. Et donc on a interdit aux familles de victimes d'avoir la vérité. Il faut être extrêmement vigilant ".

19h59  : Samia Maktouf, avocate de victimes des attentats du 13 novembre regrette sur France Info les "graves dysfonctionnements " qui ont émaillé la traque de Salah Abdeslam. Elle salue toutefois "le travail et la coopération entre la France et la Belgique ", qu'elle qualifie de "début d'une prise de conscience ".

19h54  : "Soulagement", c'est le mot qui revient dans la bouche des victimes des attentats du 13 novembre après l'arrestation de Salah Abdeslam en Belgique. Aurélien, 36 ans, rescapé du Bataclan, aimerait lui poser une seule question : "Pourquoi t'as fait ça ?". 

"Essayer de comprendre son raisonnement", Aurélien 36, rescapé du Bataclan
--'--
--'--

19h45  :   Le troisième homme retranché dans un bâtiment de Molenbeek a été interpellé, selon notre correspondant sur place.

A LIRE AUSSI ►►►Arrestation de Salah Abdeslam : retour sur quatre mois de traque

19h39 : D'après Mathilde Lemaire, envoyée spéciale de France Info à Molenbeek, il y a toujours un important dispositif policier sur place. 

19h33  : Sur France Info, Sébastien Pietrasanta, rapporteur socialiste de la commission d'enquête sur les attentats a estimé qu'en matière de lutte contre le djihadisme, une "réponse à l'échelle européenne voire internationale doit être mise en oeuvre ". "La grande leçon des attentats, c'est qu'on doit renforcer les contrôles aux frontières. "

19h27   La durée de la cavale d'Abdeslam est "un problème " pour le député socialiste Eduardo Rihan Cypel, vice-président de la mission d'information sur les moyens de Daech à l'Assemblée nationale : "Il faudra là aussi clarifier les choses ", dit-il sur France Info.

19h15 : Mathilde Lemaire, envoyée spéciale de France Info, rapporte que les opérations de police continuent à Molenbeek. 

19h05 : Invité de France Info, le député Les Républicains Georges Fenech, voit l'arrestation de Salah Abdeslam "une avancée considérable pour l'enquête".  Pour autant, interrogé sur France Info, le président de la commission d'enquête parlementaire sur les attentats de Paris met en garde : "N'imaginons pas un instant que l'arrestation d'Abdeslam met un terme à la filière djihadiste. (...) Abdeslam était l'un des exécutants. Derrière, il y a des organisateurs, c'est ceux là qu'il faut retrouver".  

18h53 : Anne Hidalgo, la maire de Paris endeuillé le 13 novembre réagit à l'arrestation de Salah Abdeslam. 

18h47 : Le quartier de Molenbeek est toujours bouclé. "Un drone tourne autour d'un immeuble où un homme serait retranché" raconte le correspondant de France Info à Bruxelles. 

18h35 : Alice Serrano, grand reporter à France Info rappelle que Molenbeek est une "base arrière de terroristes" 

18h25 : Jean Reinhart, avocat de familles de victimes du Bataclan a fait part de son "soulagement" après l'arrestation de Salah Abdeslam à Molenbeek, près de Bruxelles, en Belgique : "J'étais dans le bureau des juges d'instruction lorsque nous avons appris cette bonne nouvelle (...) On est extrêmement ému ", ajoute-t-il. Il salue le travail des juges d'instruction, "qui n'ont pas fait d'éclat mais qui ont travaillé dans la discrétion et l'efficacité".

"On est extrêmement émus" réagit Jean Reinhart, avocat de familles de victimes du Bataclan
--'--
--'--
 

"Nous l'avons eu"

18h10 : Salah Abdeslam a été arrêté vivant dans l'opération. Le secrétaire d'Etat belge à l'asile et à la migration, Theo Francken, annonce sur son compte Twitter "Nous l'avons eu !"

18h07 : Sur France Info , l'ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière s'arrête sur les raisons qui auraient pu conduire Salah Abdeslam à revenir dans son quartier d'origine de Molenbeek, à Bruxelles."Opérationnellement, quand on s'appelle Abdeslam ou autre, on revient dans des zones connues (...). La sécurité c'est de se terrer dans des planques, de bénéficier de soutien logistique matériel par des moyens de communication simple: pas de téléphone, pas d'internet, ça s'est repéré (par les enquêteurs NDLR), et il le savent".  

"La sécurité c'est de se terrer dans des planques" Jean-Louis Bruguière, ancien juge anti-terroriste
--'--
--'--

 18h06 : 

18h05 :  Hervé Toutain, envoyé spécial au sommet migrants de Bruxelles annonce que François Hollande est resté dans la capitale belge. Le chef de l'Etat est "dans le bureau" du Premier ministre belge, Charles Michel. 

17h58 : Un homme est toujours retranché dans un bâtiment de Molenbeek. Un autre homme a été interpellé un peu plus tôt. 

17h45 : France Info est en mesure de vous annoncer que Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché d'Europe, est ciblé par la nouvelle opération de police. Des empreintes digitales et des traces ADN lui appartenant ont été retrouvées dans l'appartement perquisitionné mardi 15 mars à Forest, autre commune de Bruxelles. Par ailleurs, le parquet fédéral belge a confirmé que Mohamed Belkaïd, l'homme tué par la police dans ce même appartement, est un proche de Salah Abdelsam et l'un des logisticiens des attentats de Paris. 

17H30 : François Hollande, au sommet de Bruxelles, indique qu'il y a "un lien évident entre les opérations menées à Bruxelles et les attentats de Paris." Mais il ne confirme pas que Salah Abdeslam fait partie des personnes visées par cette opération de police. 

17h28 :  Charles Michel, le Premier ministre belge, a quitté précipitamment le sommet sur les migrants à Bruxelles après le déclenchement d'une vaste opération policière à Molenbeek, selon notre correspondant sur place.

Coups de feu et grenades assourdissantes 

17h25 :  Des dizaines de policiers belges en arme et en cagoule encerclent un bâtiment du centre ville de Molenbeek, commune de Bruxelles, ce vendredi après-midi selon le journaliste de France Info présent sur place. "Il y a bien des insurgés à l'intérieur de l'immeuble.[...] Les forces de l'ordre parlent au porte-voix : 'Sortez ! Sortez les mains en l'air!'" raconte le journaliste.  "Un blindé de la police fédérale stationne devant, des coups de feu ont été tirés et des grenades assourdissantes."  Un large périmètre de sécurité a été mis en place. 

17h15 : Une vaste opération de police a débuté à Molenbeek, commune de Bruxelles, selon le journaliste de France Info présent sur place. "Un homme a été extrait d'un bâtiment (par les forces de l'ordre). Il y a eu un échange de dix coups de feu. Un homme est tombé à terre et a été transporté dans une ambulance" indique notre correspondant à Bruxelles.