Attaque en Côte d'Ivoire : les Français "cibles de choix" d'Al-Qaïda (Romain Caillet)

Al-Qaïda au Maghreb islamique a revendiqué l'attaque qui a visé dimanche après-midi la cité balnéaire de Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire, lieu touristique situé à une quarantaine de kilomètres à l'est d'Abidjan. Cette attaque a fait seize morts, dont au moins un Français.

(La Côte d'Ivoire a été frappée dimanche par une attaque djihadiste qui a fait 16 morts, dont un Français, dans la station balnéaire très populaire de Grand-Bassam © REUTERS/Joe Penney)
Radio France

Mis à jour le
publié le

C'est la première fois que la Côte d'Ivoire est directement visée par un attentat. Romain Caillet, consultant sur les questions islamistes, a affirmé sur France Info lundi matin, que "les cibles de choix d' Al-Qaïda sont surtout les Français ."

"Il faut se rappeler que dans les attentats précédents, celui de l'hotel Radisson le 20 novembre (au Mali) et celui de Ouagadougou le 15 janvier (au Burkina Fasso), à chaque fois dans les communiqués finaux, (… ) Il y a les Français qui sont clairement présentés comme la cible principale ", a-t-il précisé.

Selon le consultant, le Sénégal n'est pas à l'abri non plus : "C'est un pays qui fournit de nombreux djihadistes à l'Etat Islamique en Libye (…) On ne soupçonne pas l'importance du courant djihadiste au Sénégal qui est certes récent mais, qui se développe à une vitesse importante ", a-t-il précisé.

La France, "ennemi numéro un" d'Aqmi en Afrique. Analyse de Romain Caillet, spécialiste des questions islamique, avec Fabienne Sintès.
--'--
--'--

A lire aussi | Attaque en Côte d'Ivoire : "Il s'agit de châtier la France" (Vincent Hugeux) 

Après le Burkina Faso et le Mali, la Côte d'Ivoire a été la cible dimanche d'une attaque djihadiste revendiquée par Al-Qaïda au Maghreb islamique. Un commando armé a tué 16 personnes, dont au moins un Français,  dans la station balnéaire de Grand-Bassam, à une quarantaine de kilomètres à l'est d'Abidjan, un lieu très fréquenté le week end, notamment par les Occidentaux.

L'attaque a débuté vers 13 heures quand les terroristes ont ouvert le feu sur les touristes et les clients de plusieurs hôtels. Les autorités ivoiriennes affirment avoir tué six assaillants, alors qu'Aqmi, dans son communiqué, revendique le geste de trois terroristes.