Assassinat de Peter Kassig : "Un acte de mal absolu" (Barack Obama)

Washington confirme dimanche soir à l’authenticité de la vidéo qui revendique l’assassinat par décapitation de Peter Kassig. Cet Américain de 26 ans, enlevé en octobre 2013 en Syrie, est le cinquième Occidental assassiné par l'organisation terroriste Daech. Sa mort suscite l'effroi et l'émoi de la communauté internationale.

(Barack Obama a qualifié dimanche soir dans un communiqué d'acte de "mal absolu" l'assassinat de Peter Kassig. Photo d'illustration © Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

L’authenticité du document vidéo qui revendique l'assassinat du troisième otage américain par l'organisation terroriste Daech a été confirmée ce dimanche soir par la Maison Blanche qui annonce officiellement la mort de Peter Kassig. On y voit un homme se tenant debout, le visage masqué, une tête couverte de sang à ses pieds. "C'est Peter Edward Kassig, un citoyen américain ", dit-il avec un fort accent anglais. Les islamistes revendiquent également l’assassinat de 18 soldats syriens.

"Aujourd'hui, nous présentons nos prières et nos condoléances aux parents et à la famille d'Abdul Rahman Kassig, aussi connu sous le nom de Peter", a indiqué le président américain dans un communiqué publié depuis l'avion Air Force One. Barack Obama qui dénonce'" un acte de mal absolu mené par un groupe terroriste que le monde considère, à juste titre, comme inhumain". 

La France condamne ces "crimes contre l'humanité"

"Je suis horrifié par le meurtre de sang-froid d'Abdul-Rahman Kassig", avait pour sa part réagi le Premier ministre britannique David Cameron dès la publication de la vidéo dans la matinée. L'EI "a une nouvelle fois montré toute sa perversité", avait-il poursuivi. Le président français François Hollande a lui dénoncé les exécutions comme des "crimes contre l'humanité" et assuré que la France continuerait le combat contre l'organisation terroriste Daech (acronyme arabe pour Etat islamique) . Manuel Valls a évoqué un "nouvel acte de barbarie".

"Peter était un héros"

Peter Kassig, qui s'était converti à l'islam et avait changé de prénom pour celui d'Abdul-Rahman, avait été enlevé par les djihadistes en octobre 2013 dans l'est de la Syrie. Ancien soldat de l'armée américaine, le jeune homme de 26 ans avait décidé en 2012 de s'engager dans l'humanitaire et de venir notamment en aide aux réfugiés syriens. Burhane Moussa Agha, un Syrien parmi ses proches, se souvient de lui comme de "quelqu'un qui aidait les Syriens gratuitement, avec son propre argent. Il a tout quitté, sa famille, sa vie en Amérique pour aider les gens. Il n'avait pas peur. Peter était un héros", a-t-il déclaré.