La fusée chinoise "Longue Marche" a placé samedi 16 juin en orbite une capsule spatiale "Shenzhou 9" avec à son bord trois taïkonautes, dont pour la première fois une femme. La fusée a décollé en début de soirée du centre de tir de Jiuquan, dans le désert de Gobi, dans le nord-ouest du pays.

Liu Yang, 33 ans, est la première femme chinoise à participer à un vol spatial. Il s'agit pour Pékin de la quatrième mission habitée depuis 2003, quand le taïkonaute Yang Liwei avait été le premier Chinois envoyé dans l'espace.

Dans quelques jours, la capsule spatiale ira s'arrimer au module orbital "Tiangong 1" ("Palais céleste") lancé en septembre dernier. Cette mission de treize jours marque une nouvelle étape de l'ambitieux programme spatial de la Chine, qui veut disposer d'ici 2020 d'une station orbitale pleinement opérationnelle.

Liu Yang, 33 ans, a décollé à bord du vaisseau Shenzhou IX avec deux autres "taïkonautes", le 16 juin 2012. La Chine est le troisième pays, après les Etats-Unis et la Russie à envoyer une femme dans l'espace grâce à sa propre technologie.
Liu Yang, 33 ans, a décollé à bord du vaisseau Shenzhou IX avec deux autres "taïkonautes", le 16 juin 2012. La Chine est le troisième pays, après les Etats-Unis et la Russie à envoyer une femme dans l'espace grâce à sa propre technologie. (JASON LEE / REUTERS)