VIDEO. Plusieurs arrestations en Indonésie au lendemain des attentats de Jakarta

Les attentats ont fait sept morts, donc cinq assaillants, jeudi.

Voir la vidéo
REUTERS
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au lendemain des attentats en Indonésie, l'enquête progresse. Trois suspects ont été arrêtés à Jakarta, vendredi 15 janvier. Les attentats, revendiqués par le groupe Etat islamique, ont fait sept morts, dont cinq assaillants, après trois heures de siège dans un centre commercial du centre-ville.

La police est en état d'alerte maximum à travers tout le pays, certaines ambassades sont restées fermées pour la journée dans la capitale et les mesures de sécurité ont été renforcées à Bali, haut lieu du tourisme indonésien.

Des perquisitions à Java

Le ministre de la Sécurité, Luhut Pandjaitan, a confirmé les informations de la presse annonçant l'arrestation de trois personnes à Depok, dans la banlieue sud de Jakarta. Selon la chaîne de télévision Metro, qui cite le chef de la police locale, les suspects ne sont pas liés à l'attentat de jeudi.

Il s'agit d'un artificier, d'un expert des armes à feu et d'un prédicateur, précise-t-elle. Des perquisitions sont par ailleurs en cours à Java et sur d'autres îles. Tito Karnavian, chef de la police de Jakarta, plaide pour un renforcement des moyens de protection face à la menace croissante du groupe Etat islamique.

Des policiers indonésiens dans le centre de Jakarta (Indonésie), le 15 janvier 2016.
Des policiers indonésiens dans le centre de Jakarta (Indonésie), le 15 janvier 2016. (BEAWIHARTA BEAWIHARTA / REUTERS)