La catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima a eu lieu il y a deux ans, le 11 mars 2011. A cette occasion, une équipe de France 2 s'est rendue dans le village de Kawamata, non loin du lieu du drame.

Des Japonais tentent de décontaminer le site, remplissant des sacs de terre contaminée... dont personne ne veut : "Ces sacs, on va les laisser ici, jusqu'à ce qu'ils décident, en haut lieu, quelle sera leur place définitive."

Multiplication des problèmes de thyroïde

Satchiko Sato, une ancienne riveraine, ne se préoccupe pas de ces affaires. Elle a abandonné sa maison et ne compte pas s'y réinstaller. Elle n'y revient que de temps en temps pour nourrir son chat. "Juste après l'explosion de la centrale, la peau de mes mains est partie en lambeaux, je me suis mise à tousser et cracher. J'ai eu des douleurs cardiaques. C'est comme si mon cœur brûlait."

Les problèmes de thyroïde se sont multipliés dans la région. 38% des 35 000 enfants de la zone qui ont subi une échographie en souffrent.

Une rue de Kawamata (Japon), un village près de Fukushima, le 1er novembre 2011.
Une rue de Kawamata (Japon), un village près de Fukushima, le 1er novembre 2011. (EYEPRESS NEWS / AFP)