Une femme emmène ses enfants à l'intérieur des terres dans la ville de Banda Aceh (Indonésie) pour fuir un éventuel tsunami, le 11 avril 2012.
Une femme emmène ses enfants à l'intérieur des terres dans la ville de Banda Aceh (Indonésie) pour fuir un éventuel tsunami, le 11 avril 2012. (CHAIDEER MAHYUDDIN / AFP)

Les pays voisins de l'océan Indien respirent. Les séismes de magnitude 8,6 et 8,2 qui se sont produits mercredi 11 avril au large de l'Indonésie ont fait craindre un tsunami. Mais les vagues n'ont pas dépassé un mètre de hauteur sur la côte occidentale de Sumatra (Indonésie), a indiqué l'Agence indonésienne de gestion des catastrophes naturelles. 

Peu à peu, les pays de la région qui avaient ressenti des secousses (Inde, Sri Lanka, Thaïlande) ont retiré leurs alertes. "Les indices dont nous disposons désormais font penser que la menace a diminué ou a disparu dans la plupart des secteurs", écrit le Centre américain de veille au tsunami du Pacifique dans son dernier bulletin.

Le séisme s'est produit au large de l'île de Sumatra (Indonésie), comme le montre cette carte de l'Institut américain de géophysique (l'épicentre est représenté par l'étoile jaune).
Le séisme s'est produit au large de l'île de Sumatra (Indonésie), comme le montre cette carte de l'Institut américain de géophysique (l'épicentre est représenté par l'étoile jaune). (USGS / FTVI)

Le premier séisme a eu lieu à 10h38 (heure de Paris), à 33 km de profondeur, sous le plancher océanique, et à environ 430 km au sud-ouest de la ville-province de Banda Aceh (Indonésie), a précisé l'Institut américain de géophysique (USGS). La secousse, ressentie en Indonésie, en Inde et même en Thaïlande, a duré près de cinq minutes. Une réplique a été enregistrée quatre heures plus tard, un peu plus au large.

Voici les premières images du séisme, prises en fin de matinée :

(Francetv info)

Dans la matinée, le séisme et les alertes au tsunami ont provoqué des mouvements de panique dans les rues de ces pays. La Thaïlande a fait évacuer la côte de la mer d'Andaman. Le Sri Lanka a, quant à lui, lancé une alerte pour l'ensemble de l'île et ordonné à la population vivant sur la côte de trouver refuge à l'intérieur des terres.

Des petites vagues à Sumatra

La hauteur totale de la vague qui se dirige vers les côtes indonésiennes est d'environ 35 cm, soit une hausse du niveau de la mer de 17 cm. Et des vagues d'un peu moins d'un mètre de hauteur ont déferlé sur la côte occidentale de l'île de Sumatra.

Des "petits tsunamis" allant de 36 cm à 80 cm ont été observés dans quatre localités situées dans le nord de Sumatra aux environs de midi (heure de Paris), a indiqué Said Kristiawan, de l'Agence indonésienne de géophysique et de météorologie. 

L'île de Sumatra, située dans le nord-ouest de l'archipel indonésien, avait été secouée le 26 décembre 2004 par un violent tremblement de terre de magnitude 9,3. Il avait provoqué un tsunami sur les côtes d'une dizaine de pays d'Asie du Sud-Est, faisant plus de 220 000 morts.