Thaïlande : deux bébés orangs-outans sauvés des contrebandiers

Les animaux ont été retrouvés dans le coffre d'une voiture, dissimulés dans des valises et des caisses en plastique.

Les deux bébé orangs-outans recueillis par les autorités thaïlandaises, mercredi 21 juin. 
Les deux bébé orangs-outans recueillis par les autorités thaïlandaises, mercredi 21 juin.  (THAI NATIONAL PARK / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux bébés orangs-outans, une cinquantaine de tortues et six ratons-laveurs ont été sauvés des griffes des trafiquants, mercredi 21 juin, à la frontière entre la Malaisie et la Thaïlande. Les animaux ont été retrouvés dans le coffre d'une voiture, dissimulés dans des valises et des caisses en plastique, ont expliqué les autorités thaïlandaises. Le conducteur a été arrêté. 

"Le suspect a été embauché pour transporter les animaux depuis l'Etat de Perlis en Malaisie jusqu'à Hat Yai (en Thaïlande) pour 1 000 bahts", soit environ 26 euros, a expliqué à l'AFP un officier en charge de la protection de la faune dans l'extrême sud de la Thaïlande. Il n'a donné aucune précision sur l'origine des animaux, ni sur la personne à laquelle il devait les remettre.

Les orangs-outangs ont été pris en charge par un centre de rééducation de la région.
Les orangs-outangs ont été pris en charge par un centre de rééducation de la région. (HANDOUT / THAI NATIONAL PARK / AFP)

Une espèce menacée

Les deux petits orangs-outans, âgés d'à peine six mois, seront transférés dans un centre de rééducation de la région. Ces animaux, originaires des îles indonésiennes de Bornéo et de Sumatra, sont souvent l'objet de contrebande en Asie du Sud-Est, où ils sont vendus à des zoos privés ou comme animaux de compagnie.

Ces primates arboricoles sont menacés d'extinction. Ils vivent normalement dans des forêts tropicales humides indonésiennes, mais ces dernières se réduisent sous l'effet de la déforestation légale ou sauvage, notamment à cause des plantations liées à la culture d'huile de palme.