Singapour : il plante des cure-dents sur un siège de bus et risque deux ans de prison

La ville asiatique est connue pour sa législation très sévère contre les incivilités.

Une photo publiée par une internaute montre trois cure-dents plantés dans un siège d\'autobus à Singapour, le 22 juillet 2017. Capture d\'écran
Une photo publiée par une internaute montre trois cure-dents plantés dans un siège d'autobus à Singapour, le 22 juillet 2017. Capture d'écran (SHERVELLA WONG / FACEBOOK)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Son acte pourrait lui coûter cher. Un homme de 60 ans soupçonné d'avoir planté des cure-dents sur un siège de bus à Singapour risque jusqu'à deux ans de prison s'il est reconnu coupable. Cette importante place financière asiatique, considérée comme l'une des villes les plus sûres au monde, est connue pour sa législation très sévère contre le vandalisme et autres incivilités, qui peuvent être passibles de peines de prison ferme et de coups de bâton.

"J'ai bien regardé avant de m'assoir"

Début août, une compagnie de bus avait porté plainte après avoir constaté qu'un siège d'un de ses véhicules avait été perforé avec des cure-dents. "Après des investigations approfondies et avec l'aide d'images de caméras de surveillance, des policiers ont établi l'identité du suspect", a précisé la police dans un communiqué mardi 8 août.

Une internaute avait publié le 22 juillet sur Facebook des photos de cure-dents plantés sur ce siège. "Voilà ce qui m'est arrivé ce matin (Dieu merci, j'ai bien regardé avant de m'asseoir)", avait-elle écrit. Sa publication a été partagée plus de 2 500 fois sur le réseau social.