Non, un père n'a pas laissé sa fille se noyer à Dubaï cet été

Nombre de médias ont pourtant relayé cette histoire racontée par un média émirati... et non datée.

La plage de Dubaï, le 14 mai 2015.
La plage de Dubaï, le 14 mai 2015. (PATRICK BAZ / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Trop affreux pour être vrai ? En tout cas trop ancien, et sujet à caution. Nombre de médias, y compris francetv info et l'AFP, ont repris une histoire en provenance d'Emirates 24/7 News. Le site d'actualité affirmait dimanche 9 août qu'un père avait préféré laisser sa fille se noyer au large de la plage de Dubaï plutôt qu'être sauvée par une équipe de sauveteurs masculins étrangers à la famille.

Le quotidien britannique The Guardian remet les pendules à l'heure mercredi 12 août. L'article d'Emirates 24/7 News, relève le journal, racontait en fait l'interview de sauveteurs en mer interrogés sur les incidents ayant le plus marqué leur carrière. Un responsable émirati relatait alors l'histoire de cette noyade. Une source a rapporté au Guardian que les faits, non datés, remontaient à 1996. 

Le récit non daté d'un sauveteur en mer

Le directeur adjoint de la section de recherches et de sauvetage de la police de Dubaï, le lieutenant-colonel Ahmed Burqibah, avait affirmé à Emirates 24/7 qu'une jeune femme, âgée de 20 ans, était morte noyée alors qu'elle aurait pu être secourue. Son père avait refusé que les sauveteurs interviennent.

Décrit comme un Asiatique, "grand et fort", le père aurait menacé les sauveteurs, disant "qu'il préférait voir sa fille mourir plutôt qu'elle soit touchée par un inconnu". Selon la police, les précieuses minutes perdues à parlementer avec le père ont coûté la vie à la jeune femme, qui a fini par se noyer. Le père de la victime aurait été arrêté et poursuivi pour entrave aux opérations de secours.

The Guardian note que The Mail, The Telegraph, Metro et même Sky News ont sauté sur l'histoire, d'autant que l'AFP l'a également rapportée, citant les médias émiratis.