Malaisie : vingt-quatre morts dans l'incendie d'une école

Il n'y avait qu'une seule entrée, les adolescents n'ont pas pu s'échapper, a précisé la police.

Vingt-quatre personnes, pour la plupart des adolescents, ont péri dans l\'incendie d\'une école religieuse de Kuala Lumpur (Malaisie), le 14 septembre 2017.
Vingt-quatre personnes, pour la plupart des adolescents, ont péri dans l'incendie d'une école religieuse de Kuala Lumpur (Malaisie), le 14 septembre 2017. (SADIQ ASYRAF / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est l'un des pires incendies de ces dernières années en Malaisie. Vingt-quatre personnes, 22 étudiants et deux enseignants, ont péri dans un incendie, jeudi 14 septembre, dans une école religieuse à Kuala Lumpur. Le feu s'est déclaré peu avant l'aube. Les pompiers se sont rapidement rendus sur les lieux et l'incendie a été éteint au bout d'une heure.

"Les enfants essayaient désespérément d'échapper aux flammes", a déclaré à la télévision le ministre des Territoires de la Fédération de Malaisie. "Des grilles en métal les empêchaient de sortir du bâtiment en feu", a-t-il ajouté.

Une école illégale 

Le directeur de la police de Kuala Lumpur a déclaré que "les corps étaient entièrement brûlés". "Malheureusement, il n'y avait qu'une seule entrée, donc ils ne pouvaient pas s'échapper. Tous les corps ont été découverts regroupés les uns sur les autres", a-t-il ajouté.

Cette école religieuse opérait sans licence, a déclaré le ministre des Territoires. Des représentants des autorités locales avaient récemment attiré l'attention sur les conditions de sécurité incendie dans de tels établissements, selon des médias locaux.