PAKISTAN - A la veille de l'anniversaire des attentats du World Trade Center et du Pentagone, le chef d'Al-Qaïda, Ayman Al-Zawahiri, a confirmé la mort de son bras droit, Abou Yahya Al-Libi, ont annoncé mardi 11 septembre des centres de surveillance de sites islamistes. 

Dans une vidéo de 42 minutes diffusée sur des sites jihadistes, l'Egyptien Al-Zawahiri, dont c'est la première apparition depuis trois mois, a confirmé la mort de Libi dans un bombardement effectué par un drone, le 4 juin, dans la région pakistanaise du Waziristan du Nord, près de la frontière afghane. Intitulée Le Lion de la Connaissance et du Jihad : Le martyre de al-Sheikh Abu Yahya Al-Libi, la vidéo est le 13e message de Zawahiri depuis le début de l'année. Libi, un Libyen considéré comme l'un des principaux théoriciens d'Al-Qaïda, était apparu à plusieurs reprises ces dernières années dans des messages vidéo. Il était considéré comme le grand ordonnateur de la propagande du réseau.

Lundi, c'est le numéro deux d'Al-Qaïda au Yémen, le Saoudien Saïd Ali al-Chehri, qui a été tué dans une opération de l'armée dans l'est du pays, selon le ministère yéménite de la Défense.