L'Iran affirme avoir envoyé un singe dans l'espace

Propulsé par une fusée, l'animal se serait envolé à 120 kilomètres d'altitude pendant une vingtaine de minutes et aurait été récupéré sain et sauf, selon le ministère de la Défense iranien. 

Une capture d\'écran de la télévision d\'Etat iranienne Al-Alam, montrant un singe que Téhéran affirme avoir envoyé dans l\'espace à bord d\'une fusée, le 28 janvier 2013.
Une capture d'écran de la télévision d'Etat iranienne Al-Alam, montrant un singe que Téhéran affirme avoir envoyé dans l'espace à bord d'une fusée, le 28 janvier 2013. (AL-ALAM TV / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'Iran aurait envoyé un singe à bord d'une capsule dans l'espace et l'a récupéré sain et sauf à son atterrissage, a annoncé lundi 28 janvier la chaîne en arabe de la télévision iranienne, Al-Alam. "L'Iran a lancé lundi avec succès une capsule baptisée "pisgham" (pionnier) contenant un singe à 120 km d'altitude et a récupéré le chargement sans dégât", a indiqué la chaîne, en citant l'Organisation de l'industrie aérospatiale du ministère de la Défense.

Aucune source indépendante n'a néanmoins pu confirmer ce vol, qui n'a pas été signalé par les pays occidentaux, ni l'authenticité des photos diffusées par la chaîne iranienne en anglais Press TV.

Voir la vidéo
Francetv info

Selon le programme de cet essai, dévoilé le 15 janvier, le singe devait être envoyé pour un vol balistique suborbital d'une vingtaine de minutes, à bord d'une capsule de 285 kilos lancée par une fusée Kavoshgar-5. Pour Hamid Fazeli, le chef de l'Organisation de l'industrie aérospatiale, il s'agissait d'une première étape pour envoyer "un homme dans l'espace d'ici cinq à huit ans." L'Iran a déjà envoyé trois satellites dans l'espace depuis 2009, ainsi qu'une "capsule" contenant un rat, des tortues et des insectes en février 2010. Mais une précédente tentative d'envoyer un singe dans l'espace, en 2011, s'était soldée par un échec.