Dangereuse junk food. La justice australienne a condamné vendredi 27 avril la chaîne KFC à verser 8 millions de dollars australiens (6,29 millions d'euros) à une adolescente, devenue lourdement handicapée après avoir mangé dans un restaurant du groupe à Sydney en 2005.

Monika Samaan, âgée à l'époque de 7 ans, a contracté une salmonellose après avoir mangé un sandwich au poulet infecté, en octobre 2005. Lors du procès, le juge Stephen Rothman avait indiqué que les morceaux de poulet avaient été contaminés en raison de "la négligence" d'"un ou plusieurs employés de KFC", qui n'auraient pas suivi les règles de préparation de ces plats. La maladie a provoqué chez la petite fille de lourds handicaps cognitifs, du langage et de la motricité. "La famille a épuisé quasiment tous ses moyens financiers pour faire face aux très sérieux handicaps de Monika", a insisté son avocat, George Vlahakis, à l'issue du procès.

La famille de la jeune victime s'est déclarée soulagée que la lutte soit terminée, a ajouté l'avocat. "La compensation décidée [par la justice] est nécessaire. Or KFC s'est montré jusqu'à présent déterminé à ce que Monika ne perçoive pas un centime", a dénoncé l'avocat. KFC avait indiqué précédemment qu'il ferait appel, mais il n'a pas encore déposé de recours.