Formule 1 : ce que l'on sait du terrible accident du pilote français Jules Bianchi

Le Grand Prix du Japon, entamé au ralenti derrière la voiture de sécurité, a été définitivement arrêté au 46e tour, à la suite d'une double sortie de piste.

Des secouristes s'affairent autour du véhicule du pilote français Jules Bianchi, lors du Grand prix du Japon, le 5 octobre 2014 à Suzuka.
Des secouristes s'affairent autour du véhicule du pilote français Jules Bianchi, lors du Grand prix du Japon, le 5 octobre 2014 à Suzuka. ( MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ses proches sont dans la plus grande inquiétude. Le pilote français Jules Bianchi, 25 ans, s'est grièvement blessé, dimanche 5 octobre, lors du Grand Prix du Japon de Formule 1. Après une violente sortie de piste, il a été évacué dans un hôpital proche pour y être opéré en urgence. Francetv info résume ce que l'on sait de cet accident, et l'état de santé du Français.

Que s'est-il passé ?

Au 44e tour de course, l'Allemand Adrian Sutil sort de piste dans un virage. Alors que la voiture de sécurité vient de faire son entrée sur le circuit, la monoplace de Jules Bianchi vient heurter, par l'arrière, et pour une raison encore inconnue, un tracteur qui procédait à l'évacuation de la Sauber du pilote allemand. 

Aucune image de l'accident, survenu sur une piste détrempée, n'a cependant été diffusée par les écrans de contrôle sur le circuit de Suzuka, le choc étant trop violent, selon la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

Comment va Jules Bianchi ?

Inconscient, Jules Bianchi était encore dans son cockpit, le casque enlevé, quand les sauveteurs lui ont appliqué, pour la première fois, un masque à oxygène, avant d'être embarqué sur une civière. Le Français a ensuite été évacué en ambulance vers l'hôpital le plus proche, a-t-on appris sur place, car il était impossible, en raison des conditions climatiques, de le transporter en hélicoptère.

Selon son père, joint par France 3, Jules Bianchi a subi une opération à la tête. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

Le Grand Prix, entamé au ralenti derrière la voiture de sécurité, a été définitivement arrêté au 46e tour, à la suite de ce double accident, et s'est donc terminé par une nouvelle victoire de Lewis Hamilton (Mercedes). Alors que le typhon Phanfone était attendu depuis quelques jours dans la région et devait passer à proximité de Suzuka, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) a proposé deux fois d'avancer le départ de la course, mais le promoteur japonais a refusé.