En Indonésie, une abeille empêche un avion de décoller

En raison de la présence de l'insecte dans une sonde Pitot, qui mesure la vitesse de l'avion, un vol pour Jakarta a été retardé de quatre heures.

Capture d'écran d'une carte Google Maps pointant l'aéroport de Kualanamu, sur l'île de Sumatra, en Indonésie. 
Capture d'écran d'une carte Google Maps pointant l'aéroport de Kualanamu, sur l'île de Sumatra, en Indonésie.  (GOOGLE MAPS)

Mis à jour le , publié le

Oui, une minuscule abeille peut clouer un avion sur le tarmac. La compagnie aérienne indonésienne Garuda a été contrainte de retarder de plusieurs heures le décollage d'un appareil en raison de la présence d'une abeille dans une sonde Pitot mesurant  la vitesse de l'air, rapporte un porte-parole de l'entreprise, mercredi 6 janvier.

Le Boeing 737 transportant 156 passagers devait décoller de l'aéroport de Kualanamu, dans le nord de l'île de Sumatra, à 10h10 (heure locale) mardi. Mais son départ pour Jakarta été retardé d'au moins quatre heures, le pilote ayant décidé de ne pas procéder à l'embarquement après avoir constaté un problème sur cet instrument de contrôle.

Un vol sans encombre une fois l'insecte chassé

"Une investigation a révélé que l'incident provenait d'un problème technique dû à la présence d'un insecte dans un tube Pitot", a déclaré un porte-parole de Garuda dans un communiqué. "En raison d'un problème de sécurité, Garuda Indonesia a décidé de retarder le vol", a-t-il ajouté, sans préciser comment l'abeille avait été chassée. Une fois l'incident réglé, l'avion s'est envolé pour Jakarta où il a atterri sans encombre mardi après-midi.