La noyade d'une femme à cause de son père à Dubaï, une histoire remontant à 20 ans

Selon "The Guardian", les faits dateraient de 1996, s'ils se sont produits.

Le faits se sont produits sur une plage de Dubaï (Emirats arabes unis).
Le faits se sont produits sur une plage de Dubaï (Emirats arabes unis). (HAUSER PATRICE / HEMIS.FR / AFP )
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une jeune femme de 20 ans morte noyée sur une plage de Dubaï (Emirats arabes unis), car son père avait refusé qu'elle soit sauvée par des "inconnus". L'histoire était rapportée par le site Emirates 24/7, dimanche 9 août. Au creux de la vague de l'actualité, nombre de médias, dont francetv info, ont relayé l'information sans prendre garde à ce détail : elle n'était pas datée. The Guardian, qui a essayé de le savoir, affirme que l'histoire remonte à 1996, si elle est vraie. 

L'article d'Emirates 24/7 News, selon le journal anglais, racontait en fait l'interview de sauveteurs en mer interrogés sur ce qui leur était arrivé de plus étrange. Une source a rapporté au quotidien que les faits, non datés, remontaient à 1996. 

Un père "menaçant avec les sauveteurs"

Le directeur adjoint de la section de recherches et de sauvetage de la police de Dubai, le lieutenant-colonel Ahmed Burqibah, revenait avec Emirates 24/7 sur des incidents ayant marqué sa carrière. Il a alors affirmé qu'une jeune femme, âgée de 20 ans, était morte noyée alors qu'elle aurait pu être secourue. Son père avait refusé que deux sauveteurs interviennent pour sauver la jeune femme. Il a argué que, "si ces hommes touchaient sa fille, cela la déshonorerait", selon le sauveteur.

Le père, décrit comme un Asiatique, "était grand et fort", selon le responsable de la police. Menaçant avec les sauveteurs, "il leur a dit qu'il préférait voir sa fille mourir plutôt qu'elle soit touchée par un inconnu". Selon la police, les précieuses minutes perdues à parlementer avec le père ont coûté la vie à la jeune femme, qui a fini par se noyer. Le père de la victime aurait été arrêté et poursuivi pour entrave aux opérations de secours, toujours selon le sauveteur cité par Emirates 24/7.