Crise en Thaïlande

Depuis novembre 2013, une crise en Thaïlande voit s’opposer partisans du gouvernement en place et opposants dénonçant la corruption du parti et demandant le départ de ses membres. En juillet 2011, Yingluck Shinawatra est élue au poste de Premier ministre, succédant à son frère Thaksin Shinawatra. En novembre 2013, elle est à l’origine d’un projet de loi d’amnistie qui exonèrerait son frère d’une condamnation pour corruption. Les opposants au régime organisent alors d’immenses manifestations pour demander le départ du Premier ministre, qu’ils jugent corrompu. La dissolution de l’Assemblée nationale et les élections du 2 février n’ont pas résolu le problème.

12