Des milliers d'Afghans, munis de lance-pierres et de cocktails Molotov, se sont rassemblés mardi 21 février à Bagram (nord-est du pays) aux cris de "mort aux Américains" ou "mort aux infidèles" devant la plus importante base américaine d'Afghanistan. Ils accusent les troupes étrangères d'avoir brûlé des exemplaires du Coran. Le commandant en chef de la force de l'Otan a présenté ses excuses parlant de documents islamiques, dont des Corans, jetés la nuit précédente par des soldats.

Un Afghan muni d'un lance-pierres devant la base militaire américaine de Bagram, en Afghanistan, mardi 21 février 2012.
Un Afghan muni d'un lance-pierres devant la base militaire américaine de Bagram, en Afghanistan, mardi 21 février 2012. (REUTERS / APTN)