Ce que l'on sait de l'agression de quatre touristes français en Thaïlande

Deux hommes ont été blessés et deux femmes violées, samedi soir, par cinq Cambodgiens, qui ont été rapidement interpellés.

Une plage de Ko Kut (Thaïlande), en 2008.
Une plage de Ko Kut (Thaïlande), en 2008. (SRY85 / CC BY-SA)

Mis à jour le , publié le

Ils ont surpris leurs proies dans un guet-apens. Cinq pêcheurs cambodgiens ont été arrêtés et inculpés, dimanche 28 janvier, pour le viol et l'agression violente de quatre touristes français sur une petite île de l'est de la Thaïlande, près du Cambodge. Francetv info détaille les éléments de cette affaire.

Que s'est-il passé ?

Samedi soir, alors qu'ils marchent sur une route de l'île touristique de Koh Kut pour se rendre au restaurant, deux hommes et deux femmes de nationalité française sont arrêtés par deux hommes. Cachés dans des buissons, trois autres agresseurs surgissent alors, armés de couteaux et de bâtons.

L'agression des quatre touristes français, le 27 février 2016, s'est produite sur l'île de Koh Kut, au large de la Thaïlande, et non loin de la frontière avec le Cambodge.
L'agression des quatre touristes français, le 27 février 2016, s'est produite sur l'île de Koh Kut, au large de la Thaïlande, et non loin de la frontière avec le Cambodge. (GOOGLE MAPS)

Les deux Français sont rapidement blessés mais au moins l'un d'eux parvient à s'échapper pour donner l'alerte. Pendant ce temps, les agresseurs, en deux groupes, s'en prennent aux deux femmes, qu'ils violent. Ils prennent la fuite après le passage d'une voiture près des lieux, peu avant l'arrivée de la police.

Dès dimanche, des dizaines de policiers et de villageois ratissent l'île à la recherche des suspects. Trois sont arrêtés à Koh Kut et deux autres interceptés alors qu'ils tentent de fuir en direction du Cambodge voisin. Les cinq hommes reconnaissent les faits.

Qui sont les agresseurs ?

Ce sont des pêcheurs cambodgiens de 20 à 25 ans, qui, selon la police, ont nagé depuis leur embarcation à moteur pour acheter de l'alcool. Ils s'appellent Thi, Bot Man, Yim, Pai et Jern et étaient ivres au moment des faits, selon plusieurs médias thaïlandais.

Dimanche, une reconstitution des faits a eu lieu, durant laquelle une foule d'habitants en colère a tenté de s'en prendre aux cinq Cambodgiens, selon le site Khaosod English (en anglais). La police a dû protéger les suspects et mettre fin à la reconstitution. Une scène identique s'est déroulée le lendemain, quand un habitant a réussi à frapper l'un des agresseurs présumés, selon le Bangkok Post (en anglais).

Comment vont les victimes ?

Les quatre victimes étaient toujours hospitalisées, lundi, dans l'est de la Thaïlande, selon la police. Les deux femmes de 28 et 57 ans sont sérieusement blessées, tout comme l'homme de 29 ans. L'homme de 30 ans a été plus légèrement touché. Certains ont subi des opérations chirurgicales, selon le Chiangrai Times (en anglais). D'après une source proche du dossier, leurs jours ne sont pas en danger et les patients devraient être bientôt transférés dans un hôpital de Bangkok. 

Cette région est-elle dangereuse ?

La Thaïlande est un pays réputé sûr pour les touristes. Le ministère français des Affaires étrangères appelle toutefois à "une vigilance particulière" à la frontière avec le Cambodge, "en raison des affrontements localisés qui peuvent s'y produire". Des cas de vols et d'agressions nocturnes justifient aussi une certaine "prudence" dans l'ensemble du pays.

Le tourisme représente près de 10% du PIB de la Thaïlande et constitue l'un des rares points positifs d'une économie en berne. Rapidement après l'agression de samedi soir, le responsable de la police touristique de Koh Kut, accusé d'avoir manqué de réactivité, a été muté à Bangkok.