Vol MH370 : quelles sont les dernières avancées de l'enquête ?

Un rapport d'enquête intermédiaire doit être rendu public, mardi, jour du deuxième anniversaire de la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines.

Des ballons en mémoire des victimes du vol MH370, à Kuala Lumpur (Malaisie), le 6 mars 2016.
Des ballons en mémoire des victimes du vol MH370, à Kuala Lumpur (Malaisie), le 6 mars 2016. (AIZAT ADY IKRAM ABDU / CITIZENSIDE.COM / AFP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le mystère autour du vol MH370 n'a toujours pas été percé. L'appareil de la compagnie malaisienne s'est volatilisé en mars 2014 peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec 239 personnes à bord. L'avion s'est officiellement abîmé dans l'océan Indien. Un rapport d'enquête intermédiaire, mené par les autorités malaisiennes en collaboration avec plusieurs organismes étrangers, dont le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la France, sera diffusé, mardi 8 mars, jour du deuxième anniversaire de la disparition. Francetv info fait le point sur les derniers éléments connus de l'enquête.

Un morceau d'aile identifié à La Réunion

En juillet 2015, Johnny Bègue, un habitant de La Réunion, découvre sur le littoral est de l'île un morceau d'aile, qui reste à ce jour le seul débris identifié avec certitude comme provenant du vol MH370.

Néanmoins, la journaliste Florence de Changy, auteure de Le Vol MH370 n'a pas disparu, met en doute cette thèse officielle. "En plein mois d'août, un procureur français a annoncé que, selon l'enquête, de 'très fortes présomptions' existaient pour que ce flaperon soit bien celui du Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Problème : la plaque d'immatriculation de cette pièce manque. Elle seule permettrait de l'identifier de manière absolue", explique-t-elle au Figaro (article payant).

Un débris retrouvé au Mozambique

Un morceau d'avion a également été retrouvé près de la station balnéaire mozambicaine de Vilankulo, située à environ 2 100 kilomètres de La Réunion, mercredi 2 mars. Ce débris va être examiné en Australie pour déterminer s'il s'agit d'une nouvelle pièce du Boeing 777. Ce morceau d'avion d'environ un mètre de long a été exposé, jeudi 3 mars, à Maputo.

Le ministre malaisien des Transports a aussitôt jugé sur Twitter qu’il y avait de "grandes possibilités" que le débris trouvé appartienne à un Boeing 777.

En revanche, le président de l’Institut mozambicain d’aviation civile (IACM) a de son côté pris des pincettes. Pour lui, la pièce, de 57 centimètres de large pour 90 centimètres d’envergure, ne comporte pas d’inscription qui permettrait de l’identifier explicitement comme appartenant au Boeing 777 du vol MH370, rapporte Le Monde.

Un nouvel objet en attente d'expertise

Johnny Bègue, qui a trouvé il y a près de huit mois un morceau d'aile à La Réunion, a fait une nouvelle trouvaille, jeudi 3 mars. Alors qu'il faisait son footing jeudi soir, l'homme est tombé sur "un morceau d'à peu près 40 centimètres sur 20, de couleur grise en dessous avec une trace bleue dessus. La matière est en nid d'abeille, comme sur l'aile" du vol MH370, a-t-il expliqué.

L'objet lui a paru suffisamment "intrigant" pour être remis à la Brigade de gendarmerie des transports aériens (BGTA). "Je n'ai plus de nouvelles depuis", a-t-il indiqué.