Birmanie : Htin Kyaw, un proche de Aung San Suu Kyi, élu président

Htin Kyaw, fils d'un poète birman très célèbre, est l'un des amis d'enfance de la dame de Rangoun.

Htin Kyaw et Aung San Suu Kyi au parlement birman à Naypyidaw, le 11 mars 2016.
Htin Kyaw et Aung San Suu Kyi au parlement birman à Naypyidaw, le 11 mars 2016. (YE AUNG THU / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il est le premier à être démocratiquement élu depuis des décennies. Htin Kyaw, fidèle compagnon de dissidence d'Aung San Suu Kyi, est devenu le nouveau président de la Birmanie, après un vote du Parlement, mardi 15 mars.

Après son éclatante victoire lors des législatives de novembre 2015, la Ligue nationale pour la démocratie (NLD) était certaine de pouvoir faire élire son candidat malgré la présence au Parlement d'un quart de députés militaires non élus. Htin Kyaw a effectivement été élu, sous les applaudissements, par 360 voix sur un total de 652 députés.

La Constitution empêche Aung San Suu Kyi de prétendre au poste

Choisi pour sa loyauté envers Aung San Suu Kyi, Htin Kyaw, fils d'un poète birman très célèbre, est l'un de ses amis d'enfance. Il est le premier président civil du pays depuis des décennies après près de 50 années de dictature militaire suivi par la constitution d'un gouvernement dirigé par d'anciens généraux.

Aung San Suu Kyi ne pouvait elle-même devenir présidente en raison de la Constitution héritée de la junte. Le texte interdit la fonction à quiconque a des enfants de nationalité étrangère, ce qui est le cas de la prix Nobel de la paix, qui a deux fils britanniques. Mais la dame de Rangoun, députée, a déjà prévenu qu'elle serait "au-dessus" du président, sans préciser si elle serait ministre du gouvernement qui doit être formé début avril.