Ils avaient cuisiné les restes de l'enfant en curry. Deux frères récidivistes ont été condamnés à onze ans de prison au Pakistan, mercredi 11 juin, après avoir mangé un bébé mort, une affaire qui a bouleversé le pays.

Farman Ali et son frère Mohammad Arif ont été arrêtés en avril après la découverte, à leur domicile, de la tête d'un nouveau-né de deux jours. Les voisins avaient appelé la police, alertés par les odeurs nauséabondes. Le corps de l'enfant avait été exhumé d'un cimetière du village de Darya Khan, dans le centre du Pakistan.

Le cannibalisme n'est pas formellement interdit

Les deux trentenaires n'en étaient pas à leur premier festin macabre. Ils avaient été incarcérés une première fois en 2011 pour une affaire similaire de cannibalisme. À l'époque, la police avait trouvé à leur domicile le corps d'une femme de 24 ans, avec une jambe en moins, celle qu'ils avaient mangée. Des journaux pakistanais (en anglais) évoquent même le nombre de 150 corps déterrés et dévorés.

Les frères ont été condamnés pour profanation de dépouille humaine, dissimulation de preuves et actes de terrorisme. Pas pour cannibalisme, car au Pakistan, aucune loi n'interdit formellement cette pratique, qui reste rarissime dans le pays.