Arabie saoudite : une jeune femme apparue en minijupe arrêtée par la police

Une vidéo de la jeune femme et des photos sont apparues sur les réseaux sociaux. Elle y apparaît en minijupe dans un site historique du royaume saoudien, alors que les femmes sont tenues d'y être entièrement couvertes en public.

La vidéo d\'une femme en jupe suscite un vif débat en Arabie saoudite. Les autorités du pays sont à sa recherche.
La vidéo d'une femme en jupe suscite un vif débat en Arabie saoudite. Les autorités du pays sont à sa recherche. (@50BM_ / CAPTURE D'ECRAN TWITTER)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Une jeune femme en minijupe déambulant dans le fort du village d'Ushaiqer, un site historique d'Arabie saoudite. Une image anodine ? Elle est pourtant à l'origine d'un tollé dans le royaume saoudien. Dans ce bastion du wahhabisme, les femmes sont tenues de porter de longues robes et de couvrir leurs cheveux et leur visage par un voile en public.

La police de Ryad a indiqué mardi 18 juillet avoir commencé à interroger la jeune femme au centre de la polémique. Celle-ci a reconnu avoir visité le site historique en compagnie d'un gardien mâle. Mais elle a affirmé que les images ont été diffusées sur les réseaux sociaux sans qu'elle le sache, selon un porte-parole de la police cité par des journaux en ligne saoudiens. Elle doit être transférée devant un représentant de la justice qui décidera, selon la même source, de la détenir ou de la libérer et d'engager ou non des poursuites contre elle. Les autorités de la région ont ordonné de poursuivre en justice la jeune femme pour s'être montrée en tenue "indécente".

L'affaire suscite de vifs débats en Arabie saoudite

Le clip est apparu sur le compte Snapchat de la jeune femme, mais de nombreuses captures ont été diffusées sur d'autres réseaux sociaux. En moins de 24 heures, le Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice s'est chargé du dossier, rapportent la BBC et BuzzFeed, et l'entité "travaille désormais avec les autorités compétentes", annonce son porte-parole, sur Twitter.

L'affaire a fait l'objet de débats animés dans le pays conservateur. Certains Saoudiens ont aussitôt réclamé que la jeune femme soit punie. Cité par la BBC, un journaliste nommé Khaled Zidan estime que "le retour de la police religieuse est indispensable ici". Cet utilisateur, lui condamne un "acte irresponsable. Qu'elle vous plaise ou non, vous devez respecter la loi".

Mais d'autres, au contraire, ont pris sa défense. "S'il s'agissait d'une femme étrangère, vous loueriez sa beauté ou ses yeux, estime cette utilisatrice, Fatima Al-Issa, mais comme elle est saoudienne, vous demandez qu'elle soit jugée."