Bataille ou crapette ? L'histoire ne le dit pas. Lors de l'assaut contre la résidence d'Oussama Ben Laden, en 2011, Barack Obama a trompé sa nervosité en jouant de nombreuses parties de cartes, a révélé un ancien collaborateur du président américain, dans une vidéo (en anglais), qui a émergé mercredi 15 août. Assistant personnel de Barack Obama pendant son premier mandat, Reggie Love a affirmé que le président n'avait pas souhaité assister à l'intégralité de l'opération commando qui a coûté la vie au maître d'Al-Qaïda, retransmise en direct via liaison satellite à la Maison Blanche.

"La plupart des gens étaient dans la 'situation room'", la salle de gestion des crises, située au sous-sol de la résidence présidentielle, a expliqué Reggis Love. Mais le président américain aurait dit : "Je ne vais pas rester ici, je ne peux pas supporter de regarder tout ça." "Donc, lui, moi-même, et le photographe officiel de la Maison Blanche, Pete Souza, avons dû jouer 15 parties" de cartes, dans la salle à manger privée située à côté du Bureau ovale, a raconté celui que Barack Obama a présenté comme son "petit frère" (en anglais).

Oussama Ben Laden a été tué, le 2 mai 2011, lors d'un raid de commandos américains héliportés contre le complexe d'Abbottabad, au Pakistan, où il se terrait. La Maison Blanche avait diffusé dans la foulée une photo de Pete Souza, sur laquelle on voyait Barack Obama et ses plus proches collaborateurs à la sécurité dans la "situation room", les traits figés par la tension.

Barack Obama, le 2 mai 2011, dans la "situation room" de la Maison Blanche, à Washington DC, lors de l'assaut contre Oussama Ben Laden, entouré de ses proches collaborateurs à la sécurité.
Barack Obama, le 2 mai 2011, dans la "situation room" de la Maison Blanche, à Washington DC, lors de l'assaut contre Oussama Ben Laden, entouré de ses proches collaborateurs à la sécurité. (PETE SOUZA / THE WHITE HOUSE / AFP)