Les Québécois, casseroles à la main, défiaient dans la bonne humeur, jeudi soir à Montréal, la loi spéciale interdisant les rassemblements sans préavis de plus de 50 personnes, au lendemain de près de 700 arrestations dans le cadre du conflit étudiant. La manifestation principale avait été déclarée illégale par la police avant même qu'elle ne s'ébranle, aucun trajet n'ayant été fourni aux autorités.

Ces manifestations multiples se produisent au moment même où le gouvernement et les fédérations étudiantes semblent sur le point de vouloir reprendre un troisième round de pourparlers pour régler définitivement le conflit.

A Montréal, le 24 mai 2012.
A Montréal, le 24 mai 2012. (ROGERIO BARBOSA / AFP)