VIDEO. Mexique : flambée de violences lors de manifestations contre la hausse du prix de l'essence

Plusieurs manifestations ont dégénéré, et certaines routes et stations-service ont été bloquées, depuis le 1er janvier.

Voir la vidéo
AP
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les protestations se multiplient depuis le 1er janvier au Mexique après la hausse de 20% du prix de l'essence. Plusieurs manifestations ont dégénéré en violences, et certaines routes et stations-service ont été bloquées.

Cette mesure "impopulaire", comme l'a reconnu le gouvernement mexicain, lundi 2 janvier, a été mise en place dans le cadre de la dérégulation du secteur de l'énergie. "L'augmentation n'est pas due à un ajustement fiscal, mais à une révision des coûts par rapport aux prix internationaux du pétrole", a déclaré à la presse Miguel Messmacher, le sous-secrétaire d'Etat en charge des Finances.

Le prix de l'essence fixé par le gouvernement

Le prix de l'essence a augmenté de 20,1% et celui du diesel de 16,5%. A partir du 18 février, le prix plafond, fixé par le gouvernement, sera réajusté tous les jours. Il s'agit là de la première étape de l'ouverture au privé du marché des carburants et de la libéralisation des prix, initialement prévue pour 2018, mais que le gouvernement mexicain a choisi d'avancer d'un an.

"Cela provoque du mécontentement, c'est très clair et compréhensible (...), nous devons expliquer pourquoi nous faisons cela. Nous sommes conscients que c'est une mesure impopulaire", a reconnu Miguel Messmacher.

Un bus porte les inscriptions \"Non à la hausse des prix du carburant\" à Mexico, mercredi 4 janvier.
Un bus porte les inscriptions "Non à la hausse des prix du carburant" à Mexico, mercredi 4 janvier. (EDGARD GARRIDO / REUTERS)