Montréal est le théâtre depuis près de quatre mois de manifestations quotidiennes. En toile de fond, le conflit entre les étudiants et le gouvernement du Québec à propos d'une hausse contestée des frais de scolarité. Jeudi 7 juin, un motif supplémentaire de protestation s'est ajouté à celui-ci : l'organisation du Grand Prix de Formule 1 dimanche. 

Entre deux mille et trois mille jeunes ont manifesté dans la soirée à Montréal contre la tenue de la course automobile alors que les négociations sur l'épineux dossier des frais de scolarité sont toujours dans l'impasse.

La police anti-émeute, présente en nombre, a eu recours en fin de soirée aux grenades assourdissantes et aux gaz lacrymogènes pour empêcher les manifestants de s'approcher du quartier où les stands du Grand Prix sont installés. Au total, 39 personnes ont été arrêtées.

Des étudiantes manifestent jeudi 7 juin 2012 à Montréal (Canada) contre le projet de hausse des frais de scolarité.
Des étudiantes manifestent jeudi 7 juin 2012 à Montréal (Canada) contre le projet de hausse des frais de scolarité. (ROGERIO BARBOSA / AFP)