Brandissant pancartes, ballons et tronçonneuses, des dizaines de milliers de manifestants du Sommet des peuples ont défilé, mercredi 20 juin, dans la bonne humeur, dans le centre-ville de Rio, au Brésil. Ils exigeaient une transformation radicale de l'économie, en marge de la conférence de l'ONU Rio+20.

Le défilé multicolore réunissait entre autres des écologistes, des fonctionnaires, des militants noirs, homosexuels, indiens ou encore féministes. Certains des 80 000 manifestants n'ont pas hésité à se déshabiller entièrement pour protester contre la déforestation, mais aussi et surtout contre le "capitalisme vert" prôné au sommet officiel de l'ONU sur le développement durable. La conférence réunit une centaine de chefs d'Etat ou de gouvernement jusqu'à vendredi, à Rio de Janeiro.

Des Indiens brésiliens manifestent contre le sommet Rio+20, à Rio (Brésil), le 20 juin 2012.
Des Indiens brésiliens manifestent contre le sommet Rio+20, à Rio (Brésil), le 20 juin 2012. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)