Nus et armés d'arcs et de flèches, ces Amérindiens "isolés" vivent à l'écart du monde extérieur. A la recherche d'armes, ils sont sortis de la forêt amazonienne pour entrer en contact avec les Ashaninkas du Nord du Brésil, un autre peuple beaucoup plus intégré, lui, à la société.

Ces images ont été tournées par le département des Affaires indigènes du Brésil dans l'Etat brésilien de l'Acre, frontalier avec le Pérou. Une scène montre le moment où un Ashaninka en short remet un régime de bananes à deux Amérindiens de la tribu Rio Xinane, originaire du Pérou. 

Une vie en complète autarcie

Ce n'est pas le premier contact établi avec ce peuple, qui vit cependant en complète autarcie. Des experts brésiliens estiment que ces Amérindiens sont rentrés en contact avec la société en raison des pressions exercées par les bûcherons clandestins et les trafiquants de drogue sur leurs terres.

Selon l'anthropologue Terri Aquino de la Funai, l'approche a été faite probablement pour acquérir des haches, des coutelas et des casseroles. "Ce peuple est en quête de technologie. C'est important pour leur vie parce qu'il y a une guerre interne en raison du contact avec des groupes non indigènes."

 

Images filmées par le Département des Affaires indigènes du Brésil montrant la rencontre avec les indiens Rio Xinane, dans le Nord du pays. 
Images filmées par le Département des Affaires indigènes du Brésil montrant la rencontre avec les indiens Rio Xinane, dans le Nord du pays.  ( YOUTUBE)