PRESIDENTIELLE AMERICAINE - Dans le hip hop, traditionnellement, on ne vote pas souvent républicain. C'est en chanson que les stars du rap ont choisi de s'attaquer à Mitt Romney. Lil Wayne a signé le dernier titre à charge en date, a rapporté vendredi 21 septembre The Huffington Post (lien en anglais). FTVi revient sur cette campagne alternative menée par les stars du hip hop Outre-Atlantique.

Lil Wayne : appellez moi "Mitt Dram-ney"

C'est sur le registre de l'argent que Lil Wayne a choisi de s'en prendre au candidat républicain, par ailleurs ancien businessman multimillionnaire, soupçonné d'avoir dissimulé une partie de sa fortune dans des comptes à l'étranger, sur les îles Caïman. Sur sa mixtape Dedication 4,  dans un morceau intitulé Cashed Out, le rappeur américain se moque du candidat en se comparant à lui pour dénoncer ses prétendues pratiques financières : "J'ai bien profité de ces quatre dernières années. Quelques dollars sur quelques comptes en banque. Certains ici, certains offshore. Négro, tu peux m'appeler Mitt Dram-ney !", entend-on dans l'intro. 

Kanye West : "Mitt Romney ne paie pas d'impôts"

La semaine précédente, Kanye West a attaqué Romney dès le premier morceau de la compilation Cruel Summer. "J'essaie seulement de protéger mon magot / Mitt Romney ne paie pas d'impots", clame-t-il sur To the world. Le candidat républicain, qui vient justement de publier sa feuille d'impôts, est fréquemment attaqué par ses adversaires sur sa fortune personnelle, estimée à plus de 250 millions de dollars (192 millions d'euros). 

Nicki Minaj : "Je suis républicaine" (lol ?)

La provocante Nicki Minaj a quant à elle choisi de jouer la carte du sarcasme. Sur le morceau Mercy, qu'elle interprète avec Lil Wayne, la rappeuse se range du côté du candidat républicain. "Je suis une républicaine qui vote pour Mitt Romney / Bande de faignasses, vous avez bousillez l'économie", semble-t-elle reprocher à l'administration Obama, sur le ton de l'humour.

Interrogé sur cette étonnante prise de position, Barack Obama lui-même a déclaré que la rappeuse devait "jouer un personnage". Bingo. "Merci d'avoir compris mon humour et mon sarcasme monsieur le président", a-t-elle aussitôt tweeté à l'intention du candidat démocrate. "Les gens intelligents comprennent toujours", ajoute-t-elle, renouvellant, son "soutien" à la candidature de Barack Obama.

Jay-Z : 100% pro-Obama 

D'autres, comme Jay-Z et sa femme, la chanteuse Beyoncé, n'ont jamais caché leur militantisme pro-Obama, et ce depuis la campagne de 2008. Au lieu de taper sur Mitt Romney, le rappeur a tout simplement choisi d'inviter le président à intervenir en ouverture de l'un de ses concerts, lors d'un festival à Philadelphie début septembre, rapporte The Huffington Post. Dans un message préenregistré, diffusé pendant le show, Barack Obama  a invité le public a accomplir son devoir citoyen en novembre.

Les rappeurs aiment Barack Obama, et ce dernier le leur rend bien. Dans cette allocution, le président a rappelé qu'il aimait écouter du Jay-Z sur son i-Pod. Pas sur que Mitt Romney soit tenté d'en faire de même.