Des cellules cancéreuses (en violet) observées au microscope électronique.
Des cellules cancéreuses (en violet) observées au microscope électronique. (STEVE GSCHMEISSNER / SGS / AFP)

C'est le poids moyen d'un enfant de 7 ans. Des chirurgiens du New Jersey (Etats-Unis) ont retiré du ventre d'une patiente une tumeur cancéreuse à croissance rapide pesant 23 kilos, a-t-on appris lundi 2 juillet dans le New York Daily News (lien en anglais). La malade n'avait pas osé consulter avant son 65e anniversaire, synonyme pour elle d'éligibilité à Medicare, le programme américain d'assurance santé publique réservé aux seniors.

Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.

La tumeur retirée le 10 juin 2012 du ventre d'une patiente du centre médicale de Riverview, à Red Bank (New Jersey).
La tumeur retirée le 10 juin 2012 du ventre d'une patiente du centre médicale de Riverview, à Red Bank (New Jersey). (RIVERVIEW MEDICAL CENTER)

Fin avril, cette femme au foyer de 54 kilos a commencé à ressentir des douleurs à l'abdomen et à prendre rapidement du poids. Elle ne s'est finalement décidée à consulter que le 4 juin dernier, une fois âgée de 65 ans. Entre temps, elle avait pris 23 kilos.

"On aurait pu la croire enceinte de triplés"

Le Dr David Dupree, qui a dirigé l'opération au centre médical de Riverview, dans la ville de Red Bank, se souvient encore de sa surprise lors de la première visite de la patiente : "Elle était toute maigre, avec un énorme ventre. On aurait vraiment pu la croire enceinte de triplés." Un examen au scanner a révélé que la tumeur, un sarcome malin, compressait sa veine cave inférieure, empêchant le sang de circuler normalement et mettant sa vie en danger.

Les médecins n'ont pas pu procéder à l'opération le jour-même, car la patiente était complètement déshydratée et sa pression sanguine était trop faible. Mais le dimanche 10 juin, son état de santé s'est subitement dégradé, obligeant les chirurgiens à opérer en urgence. La tumeur s'était développée autour de l'intestin et compressait de nombreux organes. L'opération a duré cinq heures, au cours desquelles les chirurgiens ont dû découper l'amas cancéreux "millimètre par millimètre".

La patiente doit désormais suivre un traitement contre le cancer, mais les médecins ont bon espoir concernant son cas. Le Dr Dupree a indiqué à l'agence Reuters que son équipe aurait opéré la malade même sans couverture Medicare, mais qu'il ignorait si cela lui aurait coûté cher.