Elle s'appelle Dawn Loggins. L'année dernière, cette Américaine de 18 ans a été chassée par sa mère et son beau-père. Depuis, elle vivait dans la rue. Malgré tout, la jeune fille va intégrer la prestigieuse université Harvard à la rentrée de septembre. C'est ce que raconte vendredi 8 juin la chaîne américaine CNN (lien en anglais).

Après sa rupture familiale, Dawn Loggins a pu continuer ses études dans son lycée de Lawndale (Caroline du Nord) grâce à l'aide de son école, le groupe scolaire de Burns, de ses camarades et à un petit boulot pour gagner un peu d'argent. Dawn a été hébergée chez une conductrice de bus pour l'école primaire du groupe. Ses camarades lui ont donné un peu d'argent et fourni des objets du quotidien. Son job ? Faire le ménage dans son lycée avant les cours. Malgré les difficultés, elle a réussi à garder une excellente moyenne générale et cinq universités ont retenu son dossier. Dont celle d'Harvard.

"Je sais qu'ils m'aiment"

"Je n'en veux pas à mes parents. Ma mère et mon beau-père pensent tous les deux qu'ils ont fait ce qui était le meilleur pour moi", raconte-t-elle à CNN. "Je me rends compte qu'ils ont leurs propres problèmes. Ils m'aiment. Je sais qu'ils m'aiment. Simplement, ils ne le montrent pas de la même façon que les gens le font d'habitude." Et de conclure, philosophe : "Si je n'avais pas vécu ces expériences, je ne serais pas une personne aussi déterminée."