Une fumeuse de cigarettes mentholées, le 30 mars 2010 à Miami. 
Une fumeuse de cigarettes mentholées, le 30 mars 2010 à Miami.  (JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Un petit goût en plus, mais pas seulement. Selon une étude de l'Agence américaine des médicaments et de l'alimentation (FDA) publiée mardi 23 juillet, il est plus dur d'arrêter les cigarettes mentholées que les cigarettes classiques. L'administration ouvre une consultation publique sur une éventuelle interdiction de ce produit, très populaire chez les jeunes et les noirs, et qui représente un quart des ventes de tabac aux Etats-Unis.

Les cigarettes mentholées présentent un "risque de santé publique plus grand", estime l'enquête de la FDA, qui révèle que les nouveaux fumeurs préfèrent souvent les mentholées, et que les fumeurs de ces cigarettes sont plus susceptibles que les autres d'allumer leur première sèche cinq minutes après le réveil. De quoi suggérer une "dépendance accrue", conclut l'Agence américaine.