La petite université catholique d'Oikos, à Oakland, en Californie (Etats-Unis), a été le théâtre d'une fusillade qui a fait sept morts et trois blessés, lundi 2 avril au matin. Le chef de la police de cette banlieue populaire à l'est de San Francisco, a annoncé dans la journée que le tireur présumé s'était rendu aux autorités.

La fusillade

Les témoignages divergent sur le déroulement de la scène, mais selon le chef de la police, la fusillade a été "particulièrement sanglante". Juste avant 10h30, heure à laquelle les secours ont été prévenus, un homme armé d'un calibre .45, selon le San Francisco Chronicle, a fait irruption dans une salle de cours de l'université d'Oikos. "Alignez-vous devant le tableau, je vais tous vous tuer", aurait alors crié le tireur avant d'ouvrir le feu, raconte Paul Singh, dont la sœur âgée de 19 ans, Devinder Kaur, a été blessée au bras. "Ils ont d'abord cru qu'il plaisantait", a déclaré Paul Singh.

Une autre étudiante, Dechen Yangdon, 27 ans, se trouvait dans une salle de classe voisine. Elle raconte elle aussi au Chronicle avoir entendu des tirs devant le bâtiment et avoir "instinctivement fermé la porte à clé et éteint la lumière". Avant d'entendre, impuissante, les appels au secours de la réceptionniste du bâtiment. Le tireur aurait essayer en vain d'enfoncer la porte de sa classe.

Cinq personnes sont mortes sur le coup. Deux autres sont décédées à l'hôpital. Trois ont été blessées.

L'arrestation

La police a été alertée à 10h33. A son arrivée à l'université, le tireur avait disparu. "Il a pris le véhicule d'une des victimes, a roulé jusqu'à la ville d'Alameda et c'est là qu'il s'est rendu", a précisé le chef de la police. Selon des médias américains, il se serait arrêté à 8 km de l'université, dans un supermarché, et aurait déclaré à un employé qu'il venait de tirer sur des gens. 

L'homme a ensuite été interpellé. Une femme ayant assisté à l'arrestation, Lisa Resler, a déclaré qu'elle sortait du supermarché avec sa fille quand elle a vu un jeune homme asiatique coiffé d'un bonnet avoir maille à partir avec la sécurité. Le jeune homme, menotté, n'a selon elle offert aucune résistance lors de son arrestation. Elle l'a décrit comme "très groggy".

Le suspect

"Le suspect, qui semble être un habitant d'Oakland, s'est rendu aux officiers de la police d'Alameda", a expliqué à la presse le chef de la police d'Oakland. "C'est un ressortissant coréen" de 43 ans, nommé One Goh, a-t-il ajouté. Sur son compte Twitter, la police l'avait décrit plus tôt comme un homme d'une quarantaine d'années, de type asiatique, de forte corpulence. Selon l'agence sud-coréenne Yonhap, citant des fonctionnaires du consulat sud-coréen à San Francisco, le tireur s'appelle en réalité Ko Won-Il et c'est un citoyen américain d'origine coréenne.

"La police travaille et essaie de comprendre quel a été le motif qui l'a conduit à enlever la vie à sept personnes et à en blesser trois autres", a déclaré sur CNN le président du conseil municipal d'Oakland.

( APTN)