Le président américain Barack Obama dans les jardins de la Maison Blanche, à Washington, le 12 mai 2012.
Le président américain Barack Obama dans les jardins de la Maison Blanche, à Washington, le 12 mai 2012. (YURI GRIPAS / AFP)

Empêtrée dans un nouveau scandale financier, la banque JP Morgan continue de faire parler d'elle. Barack Obama a annoncé mardi 15 mai, par l'intermédiaire du bureau de la Maison Blanche, qu'il était titulaire d'un compte crédité d'au moins 500 000 dollars (390 000 euros) chez JPMorgan Chase, établissement américain qui a subi une perte de courtage de 2 milliards de dollars (1,5 million d'euros), ces dernières semaines. Ce compte-chèque pourrait abriter jusqu'à 1 million de dollars (800 000 euros), une somme qui proviendrait essentiellement des droits d'auteur de ses livres.

Ironie de la situation, Barack Obama a usé de l'exemple de JPMorgan Chase pour demander d'accélérer la mise en oeuvre de la réforme qu'il avait fait adopter en juillet 2010 pour réguler les activités de Wall Street, lors d'une interview à la chaîne ABC lundi : "On aurait pu avoir une banque pas aussi solide (...) qui aurait fait les mêmes paris et nous aurions peut-être dû intervenir", a-t-il déclaré. "C'est pour cela que la réforme de Wall Street est importante".

La plus grande part des actifs du président est cependant constituée de bons du Trésor, dont la fourchette de valeur est située entre 1 et 5 millions de dollars (3,9 millions d'euros). Le couple Obama possède par ailleurs deux comptes épargne destinés à financer les études de ses filles.