Nora Ephron à New York (Etats-Unis), le 4 novembre 2010.
Nora Ephron à New York (Etats-Unis), le 4 novembre 2010. (LUCAS JACKSON / REUTERS)

L'auteure de Quand Harry rencontre Sally et Nuits blanches à Seattle est morte. La scénariste américaine Nora Ephron, une ancienne journaliste devenue reine de la comédie romantique à Hollywood, a été emportée mardi 26 juin à New York à l'âge de 71 ans. Son fils, Jacob Bernstein, a précisé au New York Times qu'elle avait succombé mardi soir à une pneumonie, consécutive à une leucémie.

Le maire de New York, Michael Bloomberg, a déclaré dans la soirée que "la mort de Nora Ephron [était] dévastatrice pour la communauté artistique de New York. De ses débuts dans la presse new-yorkaise à ses grands succès hollywoodiens, Nora a toujours aimé les bonnes histoires new-yorkaises et elle les racontait comme personne."

De Meryl Streep à Meg Ryan

Nora Ephron était notamment proche de l'actrice Meryl Streep. En 1983, après une carrière de journaliste et d'essayiste à succès, elle avait placé auprès de Mike Nichols son premier scénario, Le Mystère Silkwood, dont Meryl Streep interprétait le rôle principal. Le film vaudra à la scénariste sa première nomination aux Oscars. Trois ans plus tard, le trio Ephron-Streep-Nichols se reformait pour La Brûlure, adaptation pour le cinéma du livre écrit par Nora Ephron sur son mariage orageux avec son deuxième époux, Carl Bernstein, l'un des deux journalistes qui révélèrent le scandale du Watergate.

A une époque, les années 80, où la place des femmes à Hollywood était encore réduite à la portion congrue, elle avait réussi à s'imposer peu à peu, d'abord comme scénariste, puis comme réalisatrice et productrice. En 1989, elle signait ainsi Quand Harry rencontre Sally, réalisé par Rob Reiner.

Le film, gros succès au box-office nord-américain, avait propulsé Meg Ryan dans la liste des actrices les plus courtisées d'Hollywood et rapporté à Nora Ephron sa deuxième nomination aux Oscars. Les deux femmes s'étaient retrouvées quatre ans plus tard pour un autre succès, Nuits blanches à Seattle, que Nora Ephron avait écrit et réalisé, lui valant une troisième nomination aux Oscars.